Les pépinières d’entreprises, définition et avantages

Les pépinières d’entreprises, définition et avantages

Plus accessibles, plus économiques, plus modernes, plus « galvanisantes » pour une jeune structure, le modèle des pépinières d’entreprises a le vent en poupe depuis quelques années. Une tendance qui aurait même tendance à s’accentuer encore dans les années à venir. Ce modèle moderne et souple d’incubateur, financé en partie par des aides gouvernementales, offre en effet bien des avantages et permet à des jeunes entreprises de se lancer dans l’aventure entrepreneuriales en limitant les contraintes immobilières et celles liées aux fonctions supports. Un format comparable à l’essor des espaces de coworking, à quelques différences près…

 

Qu’est-ce au juste qu’une pépinière d’entreprises ?

Comme son nom l’indique très bien, une « pépinière d’entreprises » est une forme de pôle d’incubation permettant aux jeunes structures entrepreneuriales (les start-up notamment) de se déployer, de se renforcer, de trouver leur voie sur le plan économique, juridique, social, administratif. Bref, de devenir une vraie entreprise autonome. Une pépinière d’entreprise, c’est d’abord un lieu physique qui peut se matérialiser par un plateau de bureaux au format open space ou par des espaces locatifs professionnels plus classiques de type bureaux « à l’ancienne ». Proposé par les sociétés immobilières, ce format hybride est de plus en plus intégré dans les programmes constructifs et connaît un essor indéniable depuis plusieurs années.

 

Un prix du m² inférieur à celui du marché

Opter pour la pépinière d’entreprise quand on est une jeune entreprise en développement est une décision qui tombe souvent sous le sens. Celle-ci ne dispose pas (encore) de la trésorerie ni des garanties (certitude quant à sa pérennité, consolidation de son modèle économique) nécessaires pour prétendre à l’accession de locaux professionnels classiques (au prix du marché) et à la charge financière qu’un tel investissement représente. L’atout numéro 1 de l’option pépinière est de proposer aux jeunes structures des tarifs locatifs bien plus avantageux que les prix du marché. Avec une contrepartie notable : la mise à disposition de l’espace professionnel alloué ne peut accéder 4 ans (grand maximum). Le temps pour l’entreprise de voler de ses propres ailes et d’intégrer ses propres locaux (au prix standard du marché).

 

Services additionnels et accompagnement en prime

En plus de proposer des surfaces de bureaux à prix préférentiel, le propre d’une pépinière d’entreprises est de mettre à la disposition de ses jeunes pousses un panel de services essentiels à son développement, services compris dans le prix du loyer. Matériel bureautique, standard téléphonique, service courrier, connexion internet avec Wifi haut-débit, salles de réunion, espace accueil constituent ainsi le tronc commun de toute pépinière qui se respecte, comme autant de facilités censées simplifier la vie de la jeune entreprise et de l’aider à rester focalisée sur son cœur de métier, sans se laisser divertir par des contingences extérieures. Autre avantage non négligeable : la possibilité pour les entreprises bénéficiaires de profiter d’un accompagnement pouvant prendre plusieurs formes : juridique, stratégique, financière et prodigué par l’équipe gestionnaire de la pépinière, souvent renforcée de chefs d’entreprises aguerris faisant office de tuteurs ou de parrains en la circonstance. Mais cette notion d’accompagnement est aussi la résultante d’une vie collective inhérente au concept : la mutualisation des locaux et des services générant des connexions vertueuses entre locataires, et qui dynamisent l’activité et l’esprit d’innovation.

 

Quelles différences avec les espaces de coworking ?

Les espaces de coworking sont également des lieux très prisés et en fort développement depuis quelques années. Ainsi, aujourd’hui, les programmes immobiliers professionnels allouent souvent une partie de leur surface d’activité à cet usage. La différence essentielle entre espace de coworking et pépinière d’entreprise tient au profil des utilisateurs et à leur durée d’usage du lieu. Le coworking s’adressant prioritairement à des travailleurs indépendants, structures individuelles, voire binôme ou trinôme d’entrepreneurs individuels (micro ou auto entrepreneurs) en quête d’un espace de travail accessible financièrement et sans engagement de durée (même si les espaces de coworking imposent souvent un temps d’usage minimum).

 

La dimension sociale : atout maître de l’espace de coworking

Au-delà de la facilité d’accès lié à une offre tarifaire avantageuse, la fonction principale de l’espace de coworking est aussi d’aider le travailleur indépendant à rompre l’isolement inhérent à son modèle économique, tout en bénéficiant d’un certain nombre de services logistiques comparables à ceux proposés dans les pépinières (bureaux équipés, wifi, accueil, salles de réunion, etc.). Sans doute une des raisons principales du succès de cette formule, avec d’autres, plus contextuelles, liées au monde du travail lui-même et à la généralisation d’offres freelance, dans le secteur tertiaire notamment. Mais la grosse différence avec le modèle de la pépinière d’entreprises se situe donc dans le côté plus limitatif du modèle individuel incarné par le coworking, qui se révèle moins « couveuse » que simple « hébergeuse» , même si ce dernier peut aussi générer des opportunités collectives…

  ipsum in elit. tempus efficitur. non felis nunc ipsum tristique nec ut