Le coworking : beaucoup d’avantages, quelques inconvénients

Le coworking : beaucoup d’avantages, quelques inconvénients

Ils fleurissent partout, on en trouve de plus en plus dans toutes les villes, petites et moyennes comprises : les espaces de coworking sont des lieux d’accueil où travailleurs indépendants, entrepreneurs, télétravailleurs, start-upeurs aiment à venir prendre leurs quartiers d’envol dans un cadre collégial et stimulant. Une formule en plein essor donc, qui comporte bien des avantages… Et quelques inconvénients.

 

Le pour : convivialité et flexibilité

L’avantage majeur des espaces de coworking est lié aux deux premières lettres du terme : le “co”. La base même du coworking étant de travailler en compagnie d’autres que vous, c’est une manière idéale de rompre l’isolement qui étreint parfois les travailleurs indépendants un peu las de travailler chez eux, en mode distanciel, éloigné du contact direct avec des collègues, partenaires ou amis. Avec le coworking , on (re)découvre le plaisir de dire bonjour aux gens en arrivant au « travail », d’avoir des échanges informels à la machine à café, d’avoir une vie sociale au travail tout simplement.

Par ailleurs, ces interactions ont un autre avantage, plus directement lié à la raison première de votre présence en ces lieux : elles peuvent générer des opportunités d’affaires ! Surtout si vous frayez dans un écosystème proche du vôtre (les espaces de coworking thématiques sont un concept qui se développe de plus en plus : “Coworkimmo” par exemple est un espace dédié aux spécialistes de l’immobilier, toutes compétences confondues). Vous êtes au cœur d’un vivier actif, où des deals se passent, où des besoins s’expriment, où des contacts se nouent : dans un espace de coworking, vous êtes d’une certaine manière dans le jeu : les infos y circulent. C’est une excellente manière d’élargir votre réseau professionnel. Et ce dans un cadre très flexible : pas de bail à payer, pas d’engagement quant à la durée de votre usage du lieu…

Enfin, fréquenter un espace de coworking digne de ce nom, c’est aussi avoir la possibilité de profiter d’un certain niveau d’équipement professionnel (wifi, imprimante, vidéoprojecteur, etc.) ainsi que d’aménagements dédiés à l’accueil de vos clients ou partenaires (salle de réunion, vidéoprojecteur, etc.)

 

Le contre : un modèle qui ne tient pas sur la durée

Revers de la médaille quand on choisit de faire l’expérience du coworking : les inconvénients inhérents au fait de ne plus être tout seul dans une pièce : personnes en conversation dans votre environnement, mouvements divers, sonneries de téléphone et une intimité toute relative dans le cadre d’échanges commerciaux ou transactionnels où vous auriez à divulguer des informations sensibles. Afin de contrer cette gêne, nombre de structures proposent des espaces privatifs ou conversationnels dans lesquels vous pouvez avoir des échanges plus libres et moins gênants pour votre environnement proche.

Autre inconvénient potentiel : les horaires d’ouverture et de fermeture des structures de coworking ne sont pas toujours compatibles avec votre propre organisation. Si vous aimez travailler le week-end, peu de chance qu’on vous laisse la clé des locaux. Bref, c’est à vous de vous adapter sur ce plan-là.

Sur le plan financier, fréquenter un espace de coworking a bien sûr un coût, modulable en fonction de votre utilisation du lieu (à l’heure, à la demi-journée, à la semaine) mais il faut davantage considérer cette dépense comme un investissement que comme une dépense sèche. En outre, les tarifs sont rarement prohibitifs, précisément du fait qu’ils s’adressent souvent à des entrepreneurs en début d’activité et qui n’ont pas beaucoup de trésorerie.

En conclusion, la formule du coworking est une option très intéressante pour quiconque souhaite bénéficier d’un environnement de travail autonome, opérationnel et convivial. Un format qui s’adapte très bien dans le cadre d’une activité naissante, d’une période de transition entre deux jobs ou de la volonté de se rapprocher d’une équipe projet en gestation. Mais ce n’est pas forcément une formule pérenne dès lors que l’on commence à se développer. Passée la période de mise en route ou de test de votre activité, vous aurez très vite besoin de vos propres locaux, ou tout du moins d’un espace de “working” débarrassé de son “co”.

  pulvinar nec eleifend Praesent Sed velit, justo dictum tristique vel, efficitur. et,