Immobilier d’entreprise : investir dans les bureaux grâce aux SCPI

Immobilier d’entreprise : investir dans les bureaux grâce aux SCPI

Sans que cela puisse s’expliquer rationnellement, il est un fait que l’immobilier commercial, dont la vitalité demeure pourtant une valeur sûre, reste une option souvent négligée par les investisseurs privés au bénéfice de l’immobilier résidentiel. Pourtant, ce type d’investissement présente bien des avantages, notamment grâce aux SCPI.

 

L’immobilier commercial : le bon plan investissement auquel on ne pense pas toujours

 

Même si cela relève de l’évidence, il n’est pas inutile de rappeler en préambule que la vocation d’un local commercial ou professionnel est de dégager un chiffre d’affaires (c’est même sa raison d’être) et d’être à ce titre un investissement rentable pour celui ou ceux qui l’occupent. Dans cette optique, le coût du loyer et des charges afférentes au bon fonctionnement de ce local s’inscrivent dans la colonne « charges » de l’entreprise, à la différence du simple « coût » occasionné par un loyer d’habitation privée. Les professionnels notent également une meilleure stabilité locative en faveur des baux commerciaux, ce dans la mesure où un commerçant bien situé et raisonnablement prospère peut également capitaliser sur sa visibilité géographique, sur le fait que les clients savent instinctivement où le trouver.

 

Par ailleurs, les coûts de gestion sont traditionnellement moindres. Dernier point : la rentabilité. Là où elle atteint difficilement 4 % dans le meilleur des cas dans l’immobilier locatif, celle de l’immobilier professionnel peut se hisser à des niveaux supérieurs à 5 %… Voire un peu plus dans certains cas. Bien sûr, un bon placement commence par de bons choix en matière de localisation et de qualité du bâti. Ainsi, des paramètres comme le choix de la ville où investir, la proximité d’artères commerçantes ou l’accessibilité du local sont autant de points à privilégier dans le cadre d’un investissement immobilier professionnel gagnant.

 

La SCPI : un choix gagnant dans une optique de rentabilité

 

Avec la SCS (Société en Commandite Simple), la SCPI (pour Société Civile de Placement Immobilier de rendement) est l’autre outil d’investissement privilégié dans le secteur de l’immobilier commercial. Une SCPI est une société de gestion qui acquiert, gère et valorise un patrimoine immobilier professionnel constitué d’immeubles à vocations diverses, c’est à dire dédiés à différentes typologies d’activités. On distingue différents types de SCPI : les SCPI d’entreprise (les plus connues), les SCPI de capitalisation (vouées à l’investissement dans l’immobilier résidentiel sans redistribution de revenus) et les SCPI fiscales (dont le but est de soutenir certaines classes d’actifs du marché immobilier). C’est la SCPI d’entreprise qui nous intéresse ici. En 2018, il en existait un peu moins d’une centaine en France, pour une performance globale légèrement supérieure à 5 %.

À chacun de déterminer, selon ses critères propres, celle qui convient le mieux à son profil d’investisseur sachant que plusieurs options sont possibles : vous pouvez ainsi choisir entre le « comptant » (qui vous permet de bénéficier de revenus complémentaires immédiats via un loyer trimestriel), le « crédit » (qui s’apparente à faire travailler les fonds investis à des rendements supérieurs aux intérêts d’emprunt, et de bénéficier ainsi d’un effet de levier notable) ou le « démembrement » : une technique spécifique qui pourra être envisagée pour des profils d’investisseurs n’ayant pas besoin de revenus complémentaires immédiats…

En conclusion, si l’immobilier commercial reste un secteur relativement méconnu en matière d’épargne, il n’en revêt pas moins de très nombreux avantages (notamment sur le plan de la rentabilité). En particulier grâce aux SCPI…

Crédit photo : Unsplash

  leo at felis ante. Sed Lorem Aenean id